Adorer la nuit

Il sera bientôt possible, après inscription sur liste et rencontre avec un membre de l'équipe, de pouvoir adorer la nuit à St Denis à Montpellier. 

Qui répondra à l’appel du Christ lancé au milieu de la nuit : « Simon, tu dors! Tu n’as pas eu la force de veiller une heure ! » (Mc 14, 37).

Pourquoi adorer la nuit ? 

 

Voici quelques réflexions pour mieux comprendre la valeur exceptionnelle de l’acte de foi qui consiste à passer une heure, chaque semaine, au milieu de la nuit, avec Jésus au Saint-Sacrement.
 (Copyright - MISSIONNAIRES DE LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE)

 

  • Le sacrifice est le langage de l'amour

Un père et une mère doivent faire beaucoup de sacrifices pour nourrir, loger, éduquer leurs enfants. Sans sacrifice, il n’y a pas d’amour. L’esprit de sacrifice est l’esprit du Chrétien. Jésus a tout sacrifié par amour pour vous et pour votre salut. Accepterez-vous, par amour pour lui, d’offrir une heure de votre nuit, chaque semaine, avec lui, dans l’adoration du Saint-Sacrement.

  • Dieu nous bénira

La sainte Eucharistie est le sacrement de la générosité infinie de Dieu envers les hommes. Par notre réponse généreuse à ce sacrement d’Amour, Dieu déverse sa bonté infinie sur l’humanité. Dieu vous bénira largement, vous, votre famille et le monde entier, pour ce don précieux de votre temps, car Dieu ne se laisse jamais vaincre en générosité. Quoique nous lui donnions, il nous rend au centuple. Ceux qui acceptent généreusement de faire l’effort de choisir une des heures les plus difficiles de la nuit font descendre sur la terre les bénédictions divines, comme la pluie tombant du ciel. Saint Jean-Paul II affirmait dans Dominicae Cenae : «Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l’adoration».

  • N'ayons pas peur ! 

N’ayez pas peur de venir au milieu de la nuit. Jésus qui se donne aujourd’hui au Saint-Sacrement, est le même qui, dans l’évangile, expulsait les démons, calmait les tempêtes, guérissait les malades et ressuscitait les morts. Il dit : « Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte » (Mc 6, 50). Avant d’aller faire votre heure d’adoration, pensez à ces paroles de l’Écriture : « Aie confiance ! Lève-toi, il t’appelle » (Mc 10, 49).

  • Le sacrifice est l'expression de l'Amour

L’Eucharistie est la plus grande expression de l’amour de Dieu pour nous. Dans la divine Eucharistie, Jésus nous donne le don de lui-même : tout ce qu’il a et tout ce qu’il est. Saint Augustin dit au sujet de la Sainte Eucharistie: « Tout puissant qu’il soit, il n’a rien pu faire de plus grand, tout sage qu’il soit, il n’a rien pu trouver de plus admirable, tout riche qu’il soit, il n’a pas pu faire un plus précieux présent ». Donner à Jésus une heure de votre temps sera ainsi votre reconnaissance pour le don de son amour infini dans la Sainte Eucharistie !

 

 

  •  Notre Foi console Jésus dans le Jardin des Oliviers

Lorsque Jésus était à Gethsémani, un ange descendit du ciel pour le consoler. Cet ange consola Jésus en lui montrant chacune des heures d’adoration que vous ferez.

 « Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13).

Dans son amour pour vous, Jésus livra son corps sur la croix, pour vous donner son corps dans la Sainte Eucharistie et vous unir à lui dans sa gloire éternelle. Jésus est pour nous le « pain vivant qui descend du ciel ». Il dit : « le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie » (Jn 6, 51)

  • Notre Foi console Jésus maintenant

Lorsque Jésus était à Gethsémani, l’Écriture dit que son « âme était triste à en mourir ». Il est venu pour se donner lui-même à l’humanité par le don de la Sainte Eucharistie. Mais tant rejetteront cet amour. Ce rejet lui transperça le cœur : « J’ai attendu un geste, mais rien ; des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé » (Ps 69, 21). Il appela ses apôtres pour le réconforter, mais ceux-ci préférèrent dormir, car la nuit était déjà avancée. Ils dormirent durant la plus grande agonie du Christ, même après qu’il les eut expressément appelés : « N’avez-vous pas la force de veiller une heure avec moi ? » (Mt 26, 40). Vous êtes les apôtres d’aujourd’hui du Christ. Aujourd’hui, le Christ souffre une nouvelle agonie. Aujourd’hui, il vous appelle au milieu de la nuit : « Tu dors, tu n’as pas eu la force de veiller une heure ! » (Mc 14, 37). C’est vous qu’il attend cette nuit pour le réconforter !

  • Le manque de sommeil sera oublié

Dieu est le maître du temps. Le temps que vous lui donnez au milieu de la nuit vous sera rendu. La joie que vous ressentirez le jour suivant pour ce que vous avez donné à Dieu vous fera oublier votre manque de sommeil ! Si la journée suivante est très chargée, vous pouvez toujours vous coucher une ou deux heures plus tôt la nuit précédant ou succédant celle où vous devez vous lever…

Copyright - MISSIONNAIRES DE LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE 
BP 12 - 83110 Sanary-sur-Mer